La chaise alsacienne

22 janvier 2015 commentaires 14

 

Aujourd’hui nous souhaitions mettre à l’honneur une pièce emblématique du mobilier alsacien: la chaise alsacienne. Elle serait un dérivé de la « Sgabelle », siège florentin datant du XVe siècle.

À partir du XVIIe la chaise alsacienne sort des intérieur bourgeois pour envahir les intérieurs paysan mais avec des modèles plus modestes très originaux.

Dans tous les cas, la chaise alsacienne se caractérise, principalement, par ses quatre pieds divergents et par un dossier décoré. Un assemblage 100% bois, sans quincaillerie, permet de la monter et de la démonter aisément.

 

Plusieurs designers locaux se sont intéressés à cet archétype du patrimoine alsacien et en proposent une réinterprétation contemporaine.

 

Les réinterprétation contemporaines

.

220v – Alix VIDELIER et Malo MANGIN

220v-mobilier-alsacien-03

 

Chaise, chataîgner, 2012

 .

« Dans une volonté de (re)-valorisation du patrimoine et des savoir-faire artisanaux locaux, nous avons décidé de travailler sur le mobilier traditionnel Alsacien. Les différentes recherches menées nous ont appris que l’histoire de ce mobilier reconnaissable, typique et convivial est ancienne et complexe. Parmi les nombreuses caractéristiques du mobilier alsacien, nous avons étudié plus longuement les techniques traditionnelles d’assemblage qui depuis plusieurs siècles permettent de fabriquer et d’utiliser des chaises uniquement en bois, sans quincaillerie.

 Cette concentration géographique des étapes de vie de l’objet permet une économie de transport dans un but éco responsable et économique. L’accent a été mis sur l’utilisation d’un matériau unique, favorisant alors le recyclage.

Le projet 220 V s’inscrit dans une démarche d’adaptation d’un patrimoine local et traditionnel à des problématiques d’aujourd’hui en réinterprétant un archétype du mobilier alsacien. »

malomangin.eu

alixvidelier.com

.

Lignée – Philippe RIEHLING

f_510676e5b2ee7.jpg--500-inside-down-

Banc,  chêne et frêne, 2012

 .

« Arrêt sur image et focus sur le geste pour lire un processus. A l’origine, une chaise alsacienne utilitaire dont les symboles renvoyaient à d’heureux présages… Réinventée, elle devient banc et donne à voir le « work in progress » de sa fabrication, hommage au tour de main … »

riehling.com

.

La chaise alsacienne de bar – David ENJALBERT

Art-metal-design-alsace-2

Chaise de bar, tôle d’acier, 2010

.

« Les chaises alsaciennes en bois d’autrefois sont toujours présentes en Alsace. Aujourd’hui David Enjalbert redonne un second visage à ces chaises en travaillant cette fois l’acier ce qui leur permet de résister aux intempéries et surtout de s’adapter à nos aménagements contemporains qui nous poussent de plus en plus à avoir un plan de travail relativement haut. Ces chaises sont donc déclinées en chaises de Bar. »

de-design.fr

.

Hopla – Sandrine ZIEGLER-MUNCK

98957459

Fauteuil à bascule, panneaux de bois contreplaqué 

.

« Son dossier reprend sur une partie le dessin d’une chaise traditionnelle alsacienne, l’autre partie développe un modèle plus libre. Le modèle enfant est en bois naturel, tandis que le modèle adulte présente un coloris noir et une cocarde rappelant celle ornant la coiffe noire
de l’Alsacienne, égérie de la province perdue puis revenue à la France au fil des guerres de la fin du xixe et de la première moitié du xxe siècle. »

sandrineziegler.com

.

L’Alsacienne – V8 designers + Lycée Louis Marchal

3sieges_OK

Chauffeuse, bois et tôle d’acier

.

« Ce projet revisite un poncif du mobilier domestique alsacien, la chaise à pieds divergents. L’Alsacienne, chauffeuse en bois et en acier, assemble deux formes emblématiques des arts et traditions populaires d’Alsace : la coiffe et les pieds de chaises diver- gents. Loin d’une citation « mot-à-mot », celles-ci sont épurées et effacées jusqu’à trouver l’équilibre entre confort, esthétique et modernité.
Inspirée par la rencontre d’une coiffe et d’une chaise traditionnelle, l’Alsacienne devient un petit fauteuil en tôle, loin de l’aspect pittoresque de ses références. Réalisée en pliage comme une coiffe, le dessin du dossier peut évoquer le «nœud» de l’Alsacienne mais propose d’abord une assise accueillante et enveloppante, loin du modèle de chaise de l’époque.
La mise en œuvre d’un objet et son processus de fabrication sont intimement liés à sa conception. v8 designers a cherché à laisser cette question ouverte, en laissant la liberté aux étudiants d’intervenir sur les techniques de réalisation. Ce qui a donné lieu à d’intéressantes propositions qui ont participé à nourrir l’objet et renforcer la cohérence entre l’idée et les solutions techniques. Ainsi, pour reprendre leur formule « des Alsaciennes il y en a deux, une bien roulée avec sa tôle cintrée, l’autre avec une belle mise en plis. »

V8designers.com